Une fois n'est pas coutume, j'ai décidé de supprimer mon dernier message.

Habituellement, j'assume tout ce que j'écris, je ne modifie ni ne supprime rien... mais cette nuit, j'ai eu comme un éclair de lucidité en me disant que ce dont j'avais parlé, je ne pouvais pas en parler ici.

Je sais bien que la vie c'est des hauts et des bas, et je vous remercie d'ailleurs tous pour vos commentaires chaleureux et souvent éclairants.

Tout ça pour dire que s'il s'agissait de l'un de mes propres "bas", je l'aurais laissé sans hésiter, mais en réalité, cela ne me regardait que pour des raisons de proximité géographique. En l'écrivant, j'avais envie de faire un petit hommage à ce monsieur qui a beaucoup occupé mes pensées ces derniers jours... j'avais le sentiment qu'il s'agissait d'une "analyse à froid" de la situation, je ne pense pas que c'était le cas et en y repensant cette nuit, je me suis dis qu'ici, entre Poll*x au festival de C*nnes et une étude anthropologique du vendeur de chez casto, ben, c'était vraiment pas le bon lieu...

Ce sujet est trop grave... et je ne me vois pas, juste après, reparler de sujets légers, comme à mon habitude. Pourtant, j'ai besoin de ces sujets légers, tout autant, qu'au moment où j'ai écris le message précédent, j'avais besoin d'écrire ce que j'avais sur le coeur.

ça m'a fait du bien, mais au final, je trouve mon message irrespectueux, non pas évidemment, pour ce qu'il contenait mais parce que ce n'était pas sa place...