Tous les matins, j’attends le courrier avec impatience, le courrier, c’est quelque chose de spécial, aller chercher le courrier, je ne le fais pas comme allumer la télé, ouvrir les volets ou… (faut que je chercher pour trouver des activités quotidiennes que je fais moi-même :o)

                        

Aller chercher le courrier, c’est un peu un rituel mystique, sacré. Je vois la camionnette jaune, c’est peut-être un colis, aujourd’hui, je devrais recevoir mes DVD (ceux que j’ai commandé la semaine dernière…), ça veut dire aussi que c’est le facteur sympa qui a un faux air d’Olivier Besançenot, je vois la voiture jaune, ça veut dire que c’est la grognasse qui renvoit le courrier si les gens ne mettent pas le numéro de la rue sur l’enveloppe, c’est la mobylette, ça veut dire que c’est la seconde grognasse qui n’aime pas les chiens, le mien en particulier…

J’entends un moteur, je vois un véhicule jaune, il se passe toujours la même chose, je crie « Maya » (Maya, c’est mon chien), Maya lâche son poste de surveillance, sur le canapé, devant la fenêtre, j’ajoute « on va au courrier, tu te sauves pas », Maya m’accompagne devant la porte et me surveille pendant que je marche jusqu’à la boîte…

Je m’approche de la boîte, fébrile, j’espère qu’il y aura quelque chose pour moi, une lettre de quelqu’un ? une carte postale ? un colis Amazon, Cdiscount ou autre? ou même une facture ? une lettre de la fac ? de la banque ? une publicité même ? peu importe, une enveloppe sur laquelle je puisse lire mon nom… une enveloppe qui contient une surprise…

Dans ces moments là, je referme la boîte aux lettres précipitamment, et je me dépêche d’aller ouvrir, toute seule, dans mon bureau, la fameuse enveloppe, je ne la déchire pas (sauf si c’est de la pub), je savoure…

Quand il n’y a rien pour moi, je retourne penaude sur mon ordinateur en espérant qu’à défaut de m’avoir envoyé du vrai courrier, quelqu’un m’aura laissé un petit message, un mail ? un sms ? un message sur mon répondeur ? quelqu’un qui a pensé à moi…

Mais le courrier, le courrier, c’est quand même spécial, plus authentique, plus personnel, je ne comprends pas la grognasse n°1, celle de la voiture, comment peut-on faire ce métier sans passion ?… toutes ces parcelles de la vie des gens qu’elle manipule, elle détient parfois des documents qui peuvent tout changer, bouleverser des vies… cela ne lui donne t-il jamais le vertige ? un sentiment de toute puissance ? ne se sent-elle jamais investie d’une mission prioritaire ? comment peut-on prendre ce métier pour un simple boulot de fonctionnaire, le galvauder comme elle le fait ? enfin, je pense à elle parce que c’est elle qui m’apporte mon courrier, mais ça doit être valable pour d’autres facteurs…

Toujours est-il que, vous l’aurez compris, pour moi ce moment dans la journée est investi d’affects et pas des moindres, depuis toujours, le facteur a un rôle important dans ma vie… et quand je ne suis pas chez moi à l’heure du passage du facteur, lorsque je rentre, la première des choses que je fais, c’est de scruter le meuble du téléphone en espérant que quelqu’un aura ramassé quelque chose pour moi..

Alors à votre avis, aujourd’hui ? courrier, pas courrier ? je le saurai sans doute pas avant midi, voire plus, si c’est la grognasse n°1qui passe... :o)